mardi 15 septembre 2015

Au secours, j'ai raté l'éducation musicale de ma Luciole !

- "Bonjour, je m'appelle Sof et j'ai raté l'éducation musicale de ma Luciole".

- "Bonjour Sof".

Voilà, le décor est planté, vous savez tout, ou presque.

Comme vous avez pu le lire à plusieurs reprises ici, la musique est indispensable à ma vie, au même titre que l'eau, l'air ou la lumière. Si si. A ce point.

Quand je suis tombée enceinte de ma Luciole, j'ai voulu lui transmettre cette passion. A vrai dire, la seule que j'ai. Dans mon ventre, elle a écouté beaucoup de musique, dans des styles assez variés: beaucoup de rock, un peu de pop, de classique, de jazz, de métal et de punk. Oui, tu lis bien, du punk anglais old school, j'assume.

Premier Noël, le vieux gâteux lui a apporté un mange disque, sur lequel elle a écoutait des milliers de comptines françaises et anglaises, des initiations instrumentales, etc. Grâce à lui, elle a su chanter avant de savoir parler (j'exagère si peu...).

Troisième Noël, première vraie liste pour ma Luciole, le cadeau le plus espéré était une guitare sèche. "Pas un zouet Maman, ze veux une guitare de grand". Depuis, elle compose en permanence des morceaux tout droit sortis de son imagination. Installée jambes croisées et bras appliqués, ma jolie Luciole est juste parfaite, craquante.

Quatrième anniversaire, elle veut compléter sa panoplie: xylophone, tambourin, castagnettes et flûte. Nous la suivons dans son délire, tant qu'elle ne demande pas une batterie (faut pas déconner, non?)

Vous l'aurez compris, danse de la joie autour du feu, nous pensions faire un sans faute dans son éducation musicale (sans prétention aucune, hein!).

Sauf que. Sauf que l'influence de l'école, de la télé, des copains, de la CIA et du FBI (je suis même à peu près sure que Mulder et Scully son mêlés à cette histoire, mais chut, je ne veux pas d’ennuis avec vous-savez-qui), elle s'est mise à chanter de nouvelles chansons à la maison. 

Extraits:

-"Rrritanooooooo..."

- "C'est le jour unnnnnnnnn, celui qu'on retiiiiiennnt, celui qui s'efface quand tu me remplaces ..."

- "J'espère que tu vas souffrir, et que tu vas mal dormir, pendant ce temps j'vais écrire, pour demain et l'aveniiiiiiiiiiiir..."

Oui, vous avez bien lu (pour l'air dans la tête, c'est cadeau).

Kendji. 

Louane.  

Je vais mourir. Appelez le 15. Le SMUR. Le Président de la République et le Pape.

C'est décidé, à changement radical, mesures radicales. Je ne vais pas prendre le risque de la voir rentrer demain en chantant du Maitre Gims. 

Je vais lui laver la bouche avec du savon et les oreilles avec du vinaigre*. Ou l'inverse. Je ne sais pas encore.






* S'il y a un seul lecteur assez fou pour ne pas prendre cet article et surtout cette dernière phrase au 18ème degré, je me chargerais moi-même de lui laver la cervelle avec de la javel pour faire partir les tâches. Bisous bisous coeur coeur avec les mains pleines de paillettes <3