dimanche 17 mai 2015

Ce gros bidou

Il est gros ce bidou. Comme le reste d'ailleurs. Mais c'est bien ce gros bidou qui l'intrigue. 

"Il est gros ton bidon Maman" lâche-t-elle encore ce matin, en le caressant tout doucement.

Elle raconte depuis des mois à qui veut l'entendre qu'une petite sœur est en train de grandir dans ce ventre.

Mon ventre. Celui qui l'a portée. Qui est maintenant déformé. Gros. Mou. Zébré. Moche. Et surtout vide.

Il est vide. 

Ma puce, si tu savais. 

Si tu savais comme ça fait mal d'entendre tes petits mots d'enfant. Je sais qu'il n'y a pas une once de méchanceté dans tes jolies pensées, dans ta bouche d'enfant. Et pourtant mes yeux s'humidifient à chaque fois.

Je dois aussi subir les regards des grands, les "Allez-y Madame" à la caisse du supermarché, les justifications si je n'ai pas envie de boire d'alcool, les regards qui se demandent si un petit être grandit à l'intérieur.

Non, il est vide. Et je dois le dire haut et fort, trop régulièrement à mon goût.


Ce complexe envahissant, ce tour de taille gigantesque, je n'arrive pas à m'en séparer. Je n'arrive pas à le perdre pour l'instant.
 
Alors ce gros bidou, je vais le garder encore un peu. Dans l'espoir qu'un petit œuf vienne y faire son nid. Je l'accueillerai dans cette piscine olympique. Dans ce coussin moelleux. Il y sera à l'aise, comme dans une grande maison.

S'il veut bien se décider à arriver, ce petit œuf.






jeudi 7 mai 2015

Il était une fois les jeux vidéos

Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours joué aux jeux vidéos. Par période, mais sans jamais être accro.

L'aventure a commencé par une GAME & WATCH MICRO, avec laquelle je jouais au Hockey avec Donkey Kong :

Puis la SEGA MASTER SYSTEM II est arrivée! Je pense avoir joué à Alex Kid avec ma meilleure amie pendant des centaines d'heures! Vous connaissez? Pour les nostalgiques, voici le lien vers un site sur lequel vous pourrez jouer en ligne. Ne me remerciez pas, c'est cadeau.




Lors d'un voyage aux Canaries, mon père m'a offert (après une semaine d'intenses supplications!) une GAME BOY avec, tenez-vous bien, une cartouche de 36 jeux! La classe à Dallas. Mon jeu préféré était "Maman j'ai raté l'avion", ÉNORME!



A l'adolescence, j'ai complètement décroché des jeux vidéos, je préférais largement être dehors (ou dormir...).

Vers 20 ans, mon Amoureux m'a offert une GAME CUBE. Nous avons passé des soirées entières à se défier sur Mario Kart. Je ne t'explique même pas la Route Arc-en-Ciel en 150 cc!





Le Graal est arrivé en 2008: la WII. Le Père Noël, ce héros! Elle a animée beaucoup de soirées entre amis. Et des après-midi à me défouler sur la WII FIT. A ce jour, je crois qu'elle reste ma console préférée, même si j'y joue peu à présent.





Avec l'arrivée des téléphones portables, les gameurs du dimanche comme nous ont peu à peu délaissé les consoles au profit de leur Iphone/Android. Mon Amoureux est tombé dans le piège de la Candy Crush Mania. Avec modération quand même, mais il y passe souvent quelques dizaines de minutes.

J'ai essayé ce jeu, mais j'ai détesté. Le principe, la musique, les couleurs criardes, absolument TOUT.

L'alternative, je l'ai trouvée sur jeuxjeuxjeux.fr. Il y a du choix, pas d'inscription et surtout pas d'histoire d'échanges de vie sur Facebook pour pouvoir y jouer.

Je suis tombée sur un jeu trop mignon, j'y joue de temps en temps avec ma Luciole.




Tu peux aussi apprendre l'alphabet avec les jeux de la Reine des Neiges, et ça, ça va faire de toi une MAMAN QUI DÉCHIRE!




Et vous? Quelle console vous avez préféré? A quel jeu êtes-vous addict?


Rédigé en collaboration avec jeuxjeuxjeux.fr