mardi 22 avril 2014

Invitation à boire du thé!

Si vous me lisez plus ou moins régulièrement, vous savez que je suis accro au thé. Il m'arrive d'en boire 4 à 5 énormes mugs par jour en hiver, un peu moins l'été (merci Lov Organic pour les infusions fraiches, gourmandes et délicieuses!).

Source Pinterest



"Grâce" aux box Envouthé reçues ces derniers mois, j'ai accumulé plusieurs thés, en vrac pour la plupart, qui ne m'ont pas plu.

Au lieu de les abandonner au fond de mes jolies boites, je me suis dit que l'une d'entre vous apprécierait peut-être de les goûter.

Disponible sur ETSY


Voici l'état de mon stock (les quantités de thé en vrac sont variables mais toutes permettent de préparer plusieurs tasses):

1 sac de thé en vrac "Jour J" (Maison Théodor): thé blanc aux notes de Champagne rosé.

4 sachets individuels "Choco Chili" (Yogi Tea): thé au chocolat et aux épices.

1 sac de thé en vrac "Noël Princier" (Essencia): thé noir aux notes de Champagne, cerise et coquelicot.

1 sac de thé en vrac "Étoile' de Venise" (Georges Cannon): mélange de thés noirs aux notes gourmandes de caramel, tarte au citron, pétales de souci et de rose, praliné, ananas, écorces de citron.

1 sac de thé en vrac "13 desserts" (Aix&Terra): thé noir aux notes de figue, orange et nougat.

1 sac de thé BIO en vrac "Thé MU" (La Route des Comptoirs): mélange macrobiotique aux notes d'orange, de cassis, cannelle, réglisse, fenouil et clous de girofle.

Je propose d'envoyer à l'une d'entre vous un petit colis contenant l'ensemble de ces thés (+ surprises!). Il s'agit tout simplement d'un vide-grenier spécial "thé" !

Pour que je sache qui ça intéresse, c'est tout simple:

- laisser un commentaire en bas de cet article : dites moi par exemple quels thés vous aimez, celui que vous aimeriez gouter, je suis curieuse!
- être abonnée à ma page Hellocoton


Si vous connaissez des amateurs ou amatrices de bons thés qui seraient partants pour en goûter de nouveaux, n'hésitez pas à leur communiquer ma proposition :-)

Disponible sur ETSY


Clôture le 04 mai 2014, choix du destinataire via Random si besoin et publication en édit.

NB: ce n'est pas un "concours" comme on peut en rencontrer sur certains blogs, c'est simplement un "vide grenier" qui pourrait faire plaisir à quelqu'un, une proposition gratuite, un geste aimable et écolo, vous voyez le principe? Je n'ai rien à y gagner, juste l'envie de faire plaisir à quelqu'un :-)


EDIT: les thés sont partis vers le bocal de Marcel!



vendredi 18 avril 2014

Un brunch breton à Marseille: l'Ambassade de Bretagne

Il y a quelques semaines, j'ai eu l'occasion d'aller pour la seconde fois déguster un brunch à l'Ambassade de Bretagne, rue Sainte à Marseille. 

J'avais gardé le souvenir d'un super brunch ultra copieux mais d'un mauvais accueil. Nous sommes allées retenter l’expérience avec ma luciole et mes coupines.




Ça a commencé par un gros bémol. Il faisait moins de 10 degrés ce matin-là. Un vent glacial. Nous sommes arrivées à 10h50, le brunch commençait à 11h00. Les deux serveuses et le barman étaient derrière le comptoir en train de discuter, tout était prêt. Ils nous ont pourtant refusé l'entrée. Le brunch commençait à 11h00, pas avant. Ma luciole était congelée. Ils n'ont pas bougé avant 11h10 (heure à laquelle d'autres clients ont enfin poussé la porte car ils en avaient marre d'attendre). Le moment de détente commençait mal. Mauvais point.

Nous nous sommes installées, avons découvert le superbe buffet composé de verrines, pain, confitures, sirop d'érable, caramel à tartiner, jus de pomme...et de crêpes sucrées...marron foncé au milieu. Trop cuites, de visu comme en bouche. Bon point + mauvais point.











A peine revenues à table, une serveuse pas vraiment souriante ni agréable nous demande de choisir nos crêpes salées. Elles arrivent moins de 10 minutes après. Obligées d'abandonner le petit déjeuner (partie que je préfère) pour manger la crêpe salée encore chaude. Pas le cœur de revenir ensuite au sucré. Mauvais point.

Le buffet salé, composé de salades, ragout breton, saumon, fromages, etc. est très garni. Bon point.

Le dessert arrive ensuite. Au choix, quatre quart au caramel, kouign aman ou far breton. Les desserts sont excellents. Bon point.

Vient enfin l'invitation de quitter les lieux pour laisser place au second service, à 13h00. N'espérez donc pas faire trainer votre brunch. La pression le dimanche, ce n'est pas forcément mon truc. Mauvais point.




En conclusion, un brunch breton en demi teinte. Pour avoir été deux fois mal accueillie à 2 ans d'intervalle, je n'y retournerai pas. Expérience très différente de celui testé à Aix-en-Provence il y a quelques mois. Dommage car c'est un brunch relativement bon et très copieux.

Brunch breton 24 € adultes - 14 € enfants

Ambassade de Bretagne
43 Rue Sainte
13001 Marseille
Site web ici.


vendredi 11 avril 2014

La liste de mes envies

En début de semaine, j'ai acheté La liste de mes envies, un roman de Grégoire Delacourt. Tranquillement installée dans un joli parc, les pieds dans l'herbe, j'ai dévoré cette histoire en seulement deux pauses déjeuner. Dieu que c'est bon d'être au printemps!




Rapidopitch: Jo, une femme banale, grosse, mariée depuis des lustres, mère de deux enfants, blogueuse, propriétaire d'une petite mercerie, mènent une vie très moyenne à Arras. Sa vie bascule le jour où elle gagne un peu plus de 18 millions à l'Euro millions.

Je suis tentée de vous raconter la suite, mais spoiler ce n'est pas gentil ;-) Je vous laisse tomber sur le *** quand vous le lirez!

Donc, on a dit pas de spoil. 

En revanche, je vais en profiter pour partager avec vous la liste de mes envies (si 18 millions d'euros tombaient du ciel ce soir, directement dans ma chaussure):




- démissionner

- faire démissionner mon Amoureux 

- partir en voyage avec notre luciole

- prendre le temps de visiter des pays incroyables, de goûter de la nourriture inconnue, de tester de beaux hôtels, de jolies chambres d'hôtes

- en revenant, acheter un bateau

- acheter une maison avec vue sur la mer, pouvoir ainsi dire bonjour à ma maman tous les jours (j'imagine bien une maison dans les Hamptons, comme dans les séries)

- cette maison aura un parc de plusieurs hectares, entièrement designé par un paysagiste qui mettra en place plusieurs univers: jardin à la française, à l'anglaise, japonais, etc. 

- décorer cette maison selon mes envies et non selon mes moyens

 - acheter des beaux draps et des serviettes de bain ultra moelleuses, genre Carré Blanc mais encore mieux
 
- avoir une gouvernante style Mary Poppins

- habiller ma Luciole chez Bonpoint, Jacadi, Tartine et Chocolat

- avoir du temps pour la voir grandir

- lui acheter de superbes costumes de princesse, et même qu'elle aurait le droit de se rouler par terre avec

- donner une coquette somme d'argent à toutes les personnes qui comptent vraiment et qui auront su rester les mêmes (ils seront peu je suppose)

- louer un jet privé et aller faire une virée shopping à New York avec mes coupines. Budget illimité, cela va de soi. On dormirait à l'Hôtel Empire en rêvant de Chuck Bass.

- diner dans des restaurants de dingue

- engager Pierre Reboul pour nous faire à manger matin, midi et soir, tous les jours

- comme Jo dans le livre, donner un million à une personne qui me bouleversera par ses idées, son projet

- passer deux semaines à Disneyland, pour combiner grasses mat', siestes ET visites du parc à allure d'escargot. EN PROFITER.

- me faire masser tous les jours

- tester les SPA les plus luxueux de la planète

- visiter les plus beaux endroits du monde (extraits ici)
 
- réaliser le rêve de quelqu'un




Et toi, tu ferais quoi si ça te tombait sur la tête ce soir?


lundi 7 avril 2014

Salad Maniac!

Avec l'arrivée des beaux jours, nos assiettes vont petit à petit retrouver de jolies couleurs! 
Exit le beige des tartiflettes, le beige des gratins et le beige des raclettes.
Place au vert, au rouge, au jaune, à l'orange, au violet, au blanc, au bleu (au bleu? Gné? RO-QUE-FORT, ça te parle?)!

Sur Pinterest, j'ai collecté quelques recettes de salades à croquer pour cet été :)

Cerise sur le chiwawa : ajoutez-y de la feta, de la mozzarella di buffala ou des croûtons...le tout arrosé d'une vinaigrette au miel...

Si vous avez des recettes de salades craquantes à partager, je suis preneuse!


Salade de haricots verts

Tasteofhome


 
 Salade aux pointes d'asperges


Thewickednoodl
  


 Salade Caprese 

Fraise Basilic



 Tagliatelles de courgettes et billes de mozzarella

Verveine Pêche



 Jolie salade présentée sur une ardoise

Halfbakedharvest



 Salade toute simple et très fraiche

Cooking Weekends



mardi 1 avril 2014

A-t-on les amis que l'on mérite?

L'amitié est l'un des fondements les plus importants de notre vie. Elle démontre notre capacité à interagir socialement. Mais ces interactions n'ont pas toutes la même qualité, la même nature.



Il y a les amies pompomgirls. Le sourire aux lèvres, elles se voient tout le temps, se textotent, s'appellent, s'invitent à boire la café, sortent, dinent, font du shopping, etc. Elles sont naturellement douées pour ça. Elles donnent et reçoivent en échange. En permanence, nuit et jour.

Il y a les amis imaginaires. Ou presque. Ceux qu'on ne voit jamais, ou une fois par an, mais ça revient au même. Emploi du temps surchargé, surbookés, débordés, sous l'eau, voilà quelque unes de leurs expressions favorites. Ils prendront le temps dans une autre vie. Dans cette autre vie où ils seront enfin heureux.

Il y a les amis polis. Ils s'invitent un coup chez les uns, un coup chez les autres. Ils apportent le vin pour monsieur et/ou des fleurs pour madame. Ils ont assez d'amis pour mettre en place un turn over. Ca revient à un diner tous les deux mois environ. Ils me font penser aux gens qui ne font l'amour que le mardi des semaines impaires et un jeudi sur trois.

Il y a les amis fusionnels. C'est simple, on ne les voit jamais séparément, tous les weekends, toutes les vacances, c'est ensemble. Ils partagent tout et sont souvent exclusifs. Il peut arriver qu'ils achètent un bien immobilier en commun, avec le rêve de grandes tablées sous le platane dans la cour. Un truc de série tv qui marche finalement rarement dans la vraie vie.

Et puis il y a les autres, il y a vous, il y a moi. Avec nos diversités, nos rencontres, notre évolution, nous sommes un peu eux et ils sont un peu nous.